Soutenir l’IMT et ses écolespour former, innover et entreprendre,encourager la recherche etéclairer l’avenir

13 Décembre 2016

Conférence : apprendre à vivre avec les IA – en partenariat avec NUMA

A l’occasion de la publication du Cahier de veille Intelligences Artificielles : quels défis ? quelles promesses ?, la Fondation Mines-Télécom et l’Institut Mines-Télécom s’associaient au NUMA pour une rencontre qui questionnait les aspects aussi bien techniques qu’éthiques entourant la relation entre les humains et les IA.

La conférence s’est déroulée sous la forme de deux tables-rondes :

  • Quelle place pour les bots conversationnels dans nos échanges avec les IA ? 3 entrepreneurs, Yan Georget, Yann Lechelle et Matthieu Varagnat ont présenté différentes applications de ces agents conversationnels, développées par les startup Botfuel, Snips et Smooz.io. Catherine Pelachaud, enseignant-chercheur au CNRS, est intervenue sur la question de nos interactions avec ces agents conversationnels et la place de l’échange non-verbal. La table-ronde a soulevé de nombreuses questions : quelle interface mettre en place pour faciliter l’échange avec l’utilisateur ? Jusqu’où peut aller la pertinence du message délivré ? Dans quelle mesure cette intelligence artificielle s’approche-t-elle de celle de l’humain, et à quels risques ?

  • Comment s’assurer que les IA sont acceptées par la société ? Nos interactions avec les IA sont encore à leurs balbutiements. Jean-Louis Dessalles, chercheur en Intelligence Artificielle et en Sciences cognitives, professeur à Télécom Paristech a présenté ses travaux pour mesurer la pertinence des réponses exprimées par les IA grâce à un système de calcul spécifique. Flora Fischer, Doctorante en philosophie des technologies, chargée de programme de recherche au Cigref, et Diana Filippova, Startup connector à Microsoft, cofondatrice de OuiShare et doctorante à Télécom ParisTech ont présenté les aspects éthiques qui entourent ces IA, dans nos usages et dans la conception même de ces IA. Sébastien Soriano, Président de l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a souligné l’importance de ces enjeux pour le régulateur, qui ne doit cependant pas brider le potentiel d’innovation offert par ces IA. Nathanael Ackerman, Conseiller Innovation – Cabinet d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique et à l’Innovation a également témoigné des réflexions lancées par le Cabinet sur ces enjeux.

Pour aller plus loin :

Retrouver dans la revue Sciences et Avenir une synthèse des échanges : cliquer ici

Lire en accès libre le Cahier de veille de la Fondation Mines-Télécom sur l’Intelligence Artificielle : cliquer ici

Faites un [ don ]

Pourquoi nous soutenir ?

Depuis sa création la Fondation a notamment versé plus de 600 bourses, soutenu plus de 160 thèses et financé plus de 150 start-up. Tout cela n'est possible que grâce à votre soutien.

JE FAIS UN DON

Collecté depuis2012

57,40M€