Soutenir l’IMT et ses écolespour former, innover et entreprendre,encourager la recherche etéclairer l’avenir

03 Décembre 2019

Deux lauréats pour les Prix IMT-Académie des Sciences 2019

Les Prix IMT-Académie des sciences récompensent chaque année des contributions scientifiques exceptionnelles au niveau européen dans les domaines du numérique, de l’énergie et de l’environnement. Deux lauréats ont été récompensés lors de la remise des prix de l’édition 2019 sous la Coupole de l’Institut de France : Véronique Bellon-Maurel et Guillaume Balarac. La Fondation Mines-Télécom soutenait cette année encore le Prix IMT-Académie des Sciences grâce à la générosité de ses mécènes.

Accompagner les projets de recherche et valoriser les expertises des enseignants-chercheurs

Fidèle à ses missions de soutien à la recherche et à l’excellence scientifique, la Fondation Mines-Télécom soutenait le Prix IMT-Académie des Sciences pour la seconde année consécutive grâce à la générosité de ses grands partenaires programmes : BNP Paribas, Orange, Nokia, Accenture, Airbus, Dassault Systèmes, Sopra Steria qui ont grâce à leurs dons, co-financé ce grand Prix. Leur engagement aux côtés de la Fondation Mines-Télécom est précieux. Ils permettent d’accompagner l’IMT et ses écoles dans leur développement en finançant une recherche de pointe.

Guy RousselAccompagner les projets de recherche est au coeur de la mission de la Fondation Mines-Télécom. Guy Roussel, président de la Fondation Mines-Télécom l’a souligné lors de la remise des Prix : « 60% des ressources collectées par la Fondation Mines-Télécom sont dédiées au soutien à la recherche et à l’excellence scientifique. Sachez que nous sommes très heureux et très fiers de pouvoir contribuer à la valorisation de vos travaux et l’attractivité de vos expertises. »

Deux distinctions

Le prix IMT – Académie des sciences se compose de deux récompenses :
un Grand Prix de 30 000 € attribué un/e scientifique ayant contribué de manière exceptionnelle aux domaines mentionnés ci-dessus par un ensemble de travaux particulièrement remarquables.
un Prix Espoir de 15 000 € attribué à un/e scientifique de moins de 40 ans au premier janvier de l’année d’attribution du prix ayant contribué par une innovation majeure à ces mêmes domaines.

Remise des prix 2019 à l’Académie des sciences

Véronique Bellon-Maurel, Grand Prix

Je suis fière d’être la première femme à avoir obtenu ce prix qui allie science et technologie. C’est une manière de dire aux jeunes femmes qu’elles ont leur place et un rôle à jouer dans la technologie. Et qu’on les attend !

Véronique Bellon-Maurel est reconnue comme une spécialiste mondiale de la spectrométrie en proche-infrarouge (SPIR), un outil de référence pour estimer la composition chimique d’un produit. Depuis sa thèse obtenue en 1992 jusqu’à ses résultats plus récents avec l’IRSTEA, elle a grandement œuvré pour l’optimisation technique et le développement industriel de la SPIR.
Ses premiers travaux ont abouti à la création de nouveaux détecteurs non-invasifs pour la mesure du taux de sucre dans les fruits afin de mieux les trier. Les recherches de Véronique Bellon-Maurel ont ensuite évolué vers des problématiques toujours plus complexes en lien avec l’environnement. Elle a ainsi mis au point une méthode d’estimation instantanée de la biodégradabilité des plastiques, associée à une norme, à la création de la société savante COBIO, ainsi qu’à des partenariats industriels pour aider à structurer la filière des plastiques biodégradables. Autant de pierres apportées à l’interdiction des sacs de caisse en plastique en juillet 2016. En parallèle, elle étend ses recherches à la caractérisation des déchets organiques pour améliorer les procédés de tri sélectif, et des sols pour évaluer rapidement la quantité de carbone qu’ils contiennent. Depuis 2017, elle dirige l’institut #DigitAg dont elle est à l’initiative et qui produit des recherches interdisciplinaires sur le développement du numérique en agriculture. Son goût perpétuel pour le décloisonnement des disciplines et la valorisation de ses recherches vers la société civile pour un environnement plus durable font de Véronique Bellon-Maurel une lauréate emblématique du Prix IMT-Académie des sciences 2019.
Lire son interview sur I’MTech

 


Guillaume Balarac, Prix espoir

Ce prix témoigne des nombreux défis qu’il reste à relever en mécanique des fluides, tant pour en comprendre les processus fondamentaux, que par son rôle
dans des applications sociétales majeures telles que l’énergie et l’environnement.

Les travaux de Guillaume Balarac à Grenoble-INP se concentrent sur les écoulements turbulents. Ceux-ci constituent une dimension importante de la mécanique des fluides à l’œuvre dans les systèmes énergétiques actuels et futurs, alors que leur prédiction reste un défi majeur. Grâce à ses recherches, Guillaume Balarac entend mieux prédire, comprendre et contrôler les écoulements turbulents et leurs conséquences. Il développe ainsi de nouveaux outils de simulation de ces phénomènes complexes, en s’appuyant en particulier sur des approches de simulations des grandes échelles. Son but est à la fois d’améliorer les modèles existants, à partir notamment d’outils d’apprentissage supervisé, et de les étendre à des configurations d’écoulement plus complexes. En parallèle, il souhaite améliorer notre compréhension théorique de la turbulence en réalisant des simulations numériques directes de haute résolution. Ainsi, il allie à la fois une étude fine de la dynamique des plus petites échelles de la turbulence, et une étude des instabilités contrôlant la dynamique des grandes échelles. Tous ces travaux fondamentaux permettent également à Guillaume Balarac de participer au développement d’énergies renouvelables. Au travers de partenariats industriels, ses approches en modélisation et simulation ont contribué à améliorer la compréhension des systèmes de conversion d’énergie. Cela a conduit à plusieurs brevets dans les domaines de l’hydrolien et de l’éolien. Ces travaux résolument tournés vers les problématiques énergétiques d’avenir permettent à Guillaume Balarac d’incarner tout l’esprit du Prix Espoir IMT-Académie des sciences 2019.
Lire son interview sur I’MTech

 

 

Faites un [ don ]

Pourquoi nous soutenir ?

Depuis sa création la Fondation a notamment versé plus de 300 Bourses d'excellence, soutenu plus de 120 thèses et financé plus de 40 start-ups. Tout cela n'est possible que grâce à votre soutien.

JE FAIS UN DON

Ambition 2020 Fondation Mines-Télécom Objectif :50M€

34,6M€