Soutenir l’IMT et ses écolespour former, innover et entreprendre,encourager la recherche etéclairer l’avenir

26 Mars 2018

Stefan Kanis, un diplômé symbole pour la Fondation, entre les Mines et les Télécoms

Stefan Kanis a un parcours qui illustre le nouveau panorama des actions de la Fondation Télécom devenue Fondation Mines-Télécom en 2017 et la construction du collectif au sein de l’IMT (Institut Mines-Télécom) puisque depuis son diplôme des Mines de Nantes obtenu en 1997, il a toujours exercé dans le domaine des télécoms et du numérique chez Orange.  Nous avons voulu en savoir plus sur ce parcours atypique.

  • Pourquoi avoir choisi le domaine des Télécoms, étant diplômé d’une école des Mines ?

Revenons au contexte de l’époque. En 1997 les ingénieurs en sortie d’école décrochaient en moyenne trois offres d’emplois. Je suis sorti avec une formation généraliste et deux dominantes (les technologies de l’IT et la sureté de fonctionnement des systèmes industriels).

J’ai recherché une entreprise qui corresponde à l’inspiration naturelle d’un Ingénieur : contribuer à une aventure technologique avec un impact tangible et positif sur la société.

Avec quatre propositions d’emplois dans des domaines vraiment différents, Orange disposait de la meilleure offre en me proposant un poste de manager d’une petite équipe dès ma sortie de l’école.

  • Vous prenez début avril de nouvelles fonctions en qualité de directeur général d’Orange Cloud for Business la filiale BtoB des activités Cloud au sein du Groupe Orange. En quoi votre profil est particulièrement intéressant pour un opérateur Télécom ?

Les opérateurs Télécom sont au cœur de la révolution des usages numériques. Ce sont des leaders de la connectivité sous toutes les formes de réseaux (réseaux mobiles, accès très haut débit fixe, câbles sous-marins reliant les continents…). Ils sont à présent pleinement à la conquête de nouveaux territoires de croissance mais en position de challenger face à certains géants de l’internet. Ils adressent maintenant la diffusion des contenus, le stockage, la sécurité, le traitement et l’analyse de la données et même de nouvelles verticales de services plus audacieuses comme les services financiers.

Trouver sa place nécessite une compréhension très profonde des systèmes que j’ai eu l’opportunité d’opérer ces 7 dernières années sur l’ensemble de la France ainsi qu’une grande ouverture à l’international, une capacité à nouer des alliances avec des partenaires, et développer la relation de confiance avec les clients.

Enfin les femmes et les hommes sont la première richesse d’une entreprise. J’ai toujours cherché à favoriser au maximum le collectif sur chaque réussite mais aussi lorsque les vents sont contraires. Je pense bien incarner cette dimension humaine.

  • Votre école s’est rapprochée au 1er janvier 2017 de Télécom Bretagne, devenant ainsi IMT Atlantique, une école associant désormais numérique, énergie et environnement. Vous êtes par conséquent devenu un diplômé IMT. On peut dire que vous avez été précurseur et que l’histoire de votre école suit votre parcours professionnel ?

Je suis donc un précurseur involontaire ! J’ai été guidé par les opportunités et l’adhésion à un projet d’entreprise. Je suis cependant très heureux d’appartenir à cette communauté qui fait totalement sens. IMT Atlantique est une très belle école qui adresse trois champs extrêmement porteurs. C’est donc une très grande chance pour tous, enseignants-chercheurs, étudiants et anciens élèves d’être partie prenante de ce regroupement.

 

Faites un [ don ]

Pourquoi nous soutenir ?

Depuis sa création la Fondation a notamment versé plus de 300 Bourses d'excellence, soutenu plus de 120 thèses et financé plus de 40 start-ups. Tout cela n'est possible que grâce à votre soutien.

JE FAIS UN DON

Ambition 2020 Fondation Mines-Télécom Objectif :50M€

34,6M€